Rachat de crédits

Restructuration ou rachat de crédits

En matière de rachat de crédits, on a coutume d’entendre de nombreuses expressions : consolidation, regroupements de prêts, restructuration de crédits et rachat de crédits. Tous ces termes, quasi-synonymes, recouvrent un même concept assez simple face à une situation malheureusement commune, à laquelle votre courtier indépendant peut vous aider à répondre. J’effectue une demande directement en ligne.

Vous avez, au fil des ans, pris de nombreux engagements de remboursements : multiples prêts à la consommation (en particulier, les fameux crédits renouvelables ou d’autres prêts à taux variables tels que les prêts automobile, moto, travaux dont le profil est difficilement contrôlable), prêt immobilier, coûteux découverts bancaires…

Avec ou sans dépenses imprévues ou problèmes professionnels ou familiaux,  la charge de remboursement ou de paiement d’intérêt a pu devenir insupportable et grever de manière excessive votre budget mensuel. En outre, les multiples sources d’endettement ne facilitent guère une prise de conscience et une maîtrise de la situation.

Tant pour baisser le poids mensuel de ces divers emprunts que pour mieux appréhender votre position administrativement, le rachat de crédits (ou RAC) est une solution possible. Très efficace, elle devra néanmoins se soumettre à plusieurs critères.

Pour vous permettre de revenir à un meilleur équilibre, le RAC ou rachat de crédits va jouer sur plusieurs ressorts :

–          Il va regrouper tout ou partie de vos crédits sous un même chapeau, ce quelle que soit la diversité des crédits d’origine ;

–          Il va vous permettre de fixer le taux d’intérêt sur toute la nouvelle durée de remboursement : ce taux sera en général très inférieur à la moyenne des taux  de vos emprunts et crédits à consolider. En effet, les crédits renouvelables sont particulièrement coûteux (jusqu’à 16% par an) malgré une période actuelle de taux d’intérêt exceptionnellement bas ;

  • Il va aussi unifier toutes les durées de remboursement pour que vous ayez sur moyenne ou longue période une parfaite visibilité de votre charge mensuelle de trésorerie ;
  • Il va enfin jouer sur un possible ré- étalement (allongement) des maturités de vos emprunts.

L’objectif du rachat de crédits est très clairement de parvenir à faire passer votre taux d’endettement global en dessous de 35%, seuil au-dessus duquel votre dossier ne pourra, éventuellement, être accepté par une banque, sauf peut-être dans le cas de revenus élevés qui pourraient justifier d’un assouplissement de cette règle.

Atteindre cet objectif de rachat de crédits, en partenariat avec votre conseiller indépendant, va vous demander d’établir un recensement complet de votre situation.

Au travers d’une fiche dite de dialogue, vous allez déclarer et certifier sur l’honneur :

–           vos ressources (salaires, pensions reçues, allocations…) ;

–          vos charges (loyers, impôts, frais de scolarité, pensions versées…) ; et

–          prêts actuels, même ceux comme le PTZ ou les prêts employeurs qui seraient de facto exclus du périmètre de renégociation.

Tout ceci, dans le cadre d’une classique étude de rachat de crédits et de solvabilité, sera contrôlé par la banque, qui consultera notamment le Fichier des Incidents de paiement des Crédits aux Particuliers (FICP).

Pour ce faire, vous devrez regrouper les documents suivants : bulletins de salaire ou justifications de revenus, avis d’imposition, tableaux d’amortissement de vos crédits ;

Votre courtier désirera aussi apprécier avec vous et en toute transparence, pour votre rachat de crédits, votre réelle capacité d’absorption d’une mensualité fusionnée, pour calibrer au mieux la durée nécessaire au nouveau remboursement, avec à l’esprit les principes suivants :

–          La durée la plus courte permet un cout moins élevé en terme d’intérêts mais alourdi votre endettement ;

–          La plus longue permet d’alléger la charge mensuelle sur votre trésorerie ;

–          Même si une dure plus longue va aussi augmenter le cout de votre nouveau prêt, elle vous permettra de retrouver un nouveau souffle.

Votre conseiller indépendant saura arbitrer ces différents paramètres du rachat de crédits pour s’adapter au mieux à votre situation. Il sera également en mesure de jauger la pertinence de la restructuration en termes de coût en intégrant des éléments tels les éventuelles pénalités de remboursement anticipé des crédits en cours, s’agissant notamment des prêts immobiliers.

Une fois ces éléments regroupés, votre conseiller indépendant pourra s’approcher de multiples établissements pour vous et obtenir la meilleure offre de rachat de crédits pour votre profil.

La durée de remboursement du rachat de crédits va varier :

–              de 12 mois à 12 ans pour les crédits à la consommation et le découvert bancaire ;

–              de 5 à 30 ans si le rachat de crédits comprend un prêt immobilier.

Le montant du rachat de crédits sera aussi variable et obéira aux plafonds suivants :

–              100.000 Euros pour un locataire ;

–              A plus de 300.000 € pour un propriétaire ou un accédant à la propriété.

Bien sûr, pouvoir démontrer une stabilité suffisante des revenus aura un caractère essentiel dans l’acceptation ou non de votre dossier de rachat de crédits. Une consolidation de crédits apporte une aide évidente mais ne peut transformer systématiquement tous les dossiers foncièrement insolvables en profils agréés par les établissements de crédit.

Par ailleurs, une inscription au FICP, au Fichier de rejet de paiement par Carte de Crédit (FCC) ou encore une procédure en cours de surendettement auprès de la Banque de France seront rédhibitoires et entraineront un refus quasi-systématique de votre dossier de rachat de crédits.

Une fois la solution de rachat de crédits trouvée par votre courtier crédit. Viendra le choix des offres remplissant vos objectifs reçues l’une d’entre elles sera sélectionnée, vous aurez un délai légal de réflexion de 14 jours calendaires pour vous rétracter, en utilisant le bordereau de rétractation obligatoirement fourni avec l’offre de prêt retenue.

A défaut de rétractation, le nouvel établissement prêteur règlera directement tous les créanciers concernés par le rachat de crédits, auxquels vous ne devrez plus rien ou par le biais du notaire s’il s’agit d’un rachat de crédits avec une garantie hypothécaire.

Au total, grâce à un taux plus bas, et surtout fixe, ainsi qu’une maturité rallongée, vous aurez considérablement assaini votre situation et pourrez mieux absorber dépenses futures et baisses de revenus avérées.