Crédit entre particuliers

Prêt entre particuliers : règles à privilégier pour éviter les conflits !

Actuellement, beaucoup ne sollicitent plus leur emprunt financier auprès de la banque ou d’un organisme prêteur. En effet, une nouvelle forme de financement séduit pas mal de particuliers à l’heure actuelle. Il s’agit du prêt de particulier à particulier. D’ailleurs, cette solution d’emprunt est moins complexe que les prêts auprès des établissements financiers.

Elle se fait directement d’une personne physique à une autre sans intermédiaire. Ce type d’emprunt peut se faire entre proches ou entre des inconnus qui se rencontrent sur une plateforme spéciale. Cependant, afin de limiter les risques de conflits, des règles spécifiques doivent être respectées lors d’un crédit entre particuliers. Détails!

Des accords obligatoires à réaliser pour un prêt entre particuliers

L’emprunt de particulier à particulier est une solution de financement intéressante et avantageuse. En comparaison avec les offres des banques, ce type de prêt est plus flexible et rapide. Il est aussi possible de convenir d’un remboursement sans paiement d’intérêts. En effet, pour une alternative de financement à part les établissements financiers, l’offre de crédit entre particuliers est bénéfique. Cependant, il y a plus de risques de créer des conflits et litiges. En effet, si certaines modalités ne sont pas mises en œuvre, ces situations peuvent arriver. À cet égard, il faut privilégier l’élaboration des conditions d’emprunt pour éviter les inattendus. Sachez que pour en savoir plus sur le sujet, il suffit de visiter prêt entre particulier en ligne.

Afin d’emprunter sans risque de conflits futurs, le prêteur s’assure d’un contrat en bonne et du forme. D’ailleurs, pour ce genre de prêt spécial, il existe deux styles d’accords possibles :

  • L’acte notarié comme son nom l’indique, il s’agit d’un document élaboré avec un notaire certifié. Quand la somme empruntée est d’une valeur supérieure à 1 500 euros, cet acte est obligatoire. Le passage chez un notaire est exigé afin que la transaction soit parfaitement officialisée.
  • L’acte sous seing privé qui est réalisé par une tierce personne habilitée dans les contrats. En effet, engager un avocat pour s’assurer d’un contrat dans les normes est indispensable. Par la suite, cet acte est à enregistrer auprès du service des impôts. À noter que cette démarche est exigée quand le particulier emprunteur sollicite un prêt de plus de 760 euros.

Des modalités plus souples, mais réglementées

En comparaison d’un emprunt bancaire traditionnel, le prêt de particulier à particulier est plus flexible. Toutefois, les modalités de mise en place d’un contrat sont formellement exigées. Cela permet d’éviter les questions liées à un non-remboursement de l’emprunt entre particuliers. En effet, ce genre de situation peut arriver. Impossible de bien prévoir le profil de l’emprunteur ! Les contrats de prêt sont ainsi obligatoires pour assurer un remboursement dans les règles.

À part ces conditions, les autres points pour obtenir un crédit entre particuliers sont moins exigeants. Les personnes qui sont dans la liste rouge des banques peuvent souscrire à un emprunt de particulier à particulier. Leurs interdictions bancaires n’entachent pas énormément leur profil auprès des groupes de particuliers prêteurs. L’important est que les intervenants dans cette opération établissent ensemble un contrat en bonne et du forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *