taux immobilier

Le crédit immobilier met en place de nouveaux taux

En fonction de la région et de l’institution, les taux de crédit proposés peuvent varier. Suivant le marché et les taux officiels courants des banques centrales, les banques adaptent leurs offres, en proposant soit une hausse, soit une baisse des taux et dans certains cas, leur maintien.

Les taux évoluent tous les ans et tous les mois

C’est un fait, à l’image du marché, les taux sont appelés également à évoluer. Nombreux sont les facteurs de cette évolution, à commencer par la structure du marché. C’est une tendance qui accompagne et à laquelle doivent toujours s’aligner les banques. En principe, les taux viennent réguler le marché, mais l’inverse non plus n’est pas faux. En d’autres termes, dans la pratique, c’est le marché qui vient réguler les taux.

Les forces structurelles sont également déterminantes. Par exemple, le vieillissement de la population fait baisser les taux à l’heure actuelle. De nouvelles conditions se mettent en place, liées aux caractéristiques de profils des emprunteurs.

Et enfin, les taux courants proposés par les banques centrales jouent également un rôle important. Par exemple, pour ce qui est de la BCE, la tendance est à émettre des directives qui vont dans le sens de la baisse des taux de crédit. D’ailleurs, ce sera le cas pour le taux de crédit immobilier actuel, qui est en décroissance.

Les taux sont en baisse aujourd’hui

C’est un record et une véritable exception. Si en période estivale, les banques ont tendance à faire monter les coûts, il en est autrement cette année. En ce mois de rentrée, les taux de crédit sont, contre toute attente, en baisse. Les valeurs posées avant le mois de septembre ont déjà connu une certaine décroissance, et maintenant, celles-ci ont soit baissé, soit restées stables. Le baromètre annonce une véritable chute des coûts.

Si vous envisagez de trouver un taux mini, sachez que les taux sont de 0,58 % en moyenne, pour un crédit immobilier souscrit sur 20 ans. Les taux vont même jusqu’à redescendre à un taux zéro si vous concluez un contrat sur 7 ans. Dans ce cas, la moyenne proposée est de 0,07 %.

Restons réalistes, seuls ceux pouvant présenté un bon profil pourront bénéficier de ces taux. Mais il n’en reste pas moins que pour les autres emprunteurs, la nouvelle norme est de 1 %. D’ici la nouvelle année, 1 % sera la valeur de référence.

Les conditions ont également été révisées

Pour la rentrée, sur le marché des crédits immobiliers, on va de surprise en surprise. Les conditions ont également été retravaillées. Les nouvelles exigences sont plus avantageuses et plus particulièrement pour les profils premiums. Ces derniers pourront par exemple bénéficier jusqu’à une décote de moins de 40 centimes. La durée a également connu une évolution, si vous souscrivez un prêt sur 25 ans, vous pourrez demander une prolongation jusqu’à 30 ans. Mais il faut faire attention, car au fur et à mesure que les délais s’allongent, les délais d’attente ainsi que les coûts seront en hausse.

Aujourd’hui, personne n’est à même de se prononcer avec précision par rapport à ce que l’avenir réserve. Néanmoins, tous les signaux convergent vers des conditions plus avantageuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *